Garden Party Electroacoutique – Geneve 14 juillet 2013

Paul Clouvel, directeur du label Elektramusic Strasbourg et résident à la Maison Baron propose quatre œuvres musicales électroacoustiques (dont une nouvelle création) qu’il présente chacune en deux versions, d’abord accompagnées de créations vidéo de Michaela Schwentner (Autriche), puis ensuite interprétées par quatre artistes-performeuses auxquelles il a donné carte blanche pour revisiter chacune à sa façon ces quatre pièces : Luisa Schöfer (Allemagne), Sanja Latinovic* (Serbie), Valeria Alonso* (Argentine) et Mélissa Cascarino (Suisse). *Actuellement résidentes à l’Embassy of Foreign Artists

Programme de la soirée

18 h Ouverture du bar

18h30 Première partie – vidéomusicales
Musiques Paul Couvel, vidéos Michaela Schwentner:
Mouvements/Caduques III
Speech
Elements II (création 2013)
Canranc

20 h Deuxième partie – performances
Valeria Alonso, I Am Here, 2013
(musique Elements II)

Luisa Schöfer, Mouvements/Caduques III
(musique Mouvements/Caduques III)

Mélissa Cascarino, Canranc
(musique Canranc)

Sanja Latinovic, Speech
(musique Speech), Interprètes: Valeria Alonso et Sanja Latinovic
Le plus flagrant dans cette expérience d’écoute de la pièce de Paul Clouvel sont ces fragments sonores tirés du texte „Emporte-pièce“. Il déconstruit totalement ce poème contemporain de l’artiste français Joel Frémiot, pour le réorganiser et lui donner une nouvelle construction. On ne reconnaît jamais le texte original, mais on devine de nouvelles phrases, de nouvelles formes. Sanja Latinovic a conceptualisé visuellement, gestuellement et sculpturalement „Speech“ comme une performance constituée de structures mobiles que portent les performeuses sur leur corps. L’artiste crée un discours constitué des mouvements fragmentés qui montre la communication comme une méchanique complétement vidé. (Miodrag Danilovic)

Michaela SCHWENTNER (artiste vidéo) Travaille et vit à Vienne. Artiste media conceptuelle, elle travaille principalement avec des media basés sur le temps comme les films, la vidéo, l’animation et le son. Dans son travail elle se concentre sur des formes variées de perception, projection, illusion et imagination et sur des expériences avec l’espace. Elle a travaillé avec de nombreux musiciens et collectifs (Peter Rehberg, Mosz Records) et enseigne les arts visuels à l’université de Vienne. Ses créations vidéo pour les musiques de Paul Clouvel ont été présentées dans de nombreux festivals : International Miami Film Festival, Animadrid, Festival International du Film de La Rochelle, Vienna Short Film Festival, Crossing Europe Linz…

Luisa SCHÖFER (danse) Pratiquant la gymnastique rythmique sportive depuis ses 10 ans, Luisa devient membre de l’équipe nationale allemande 4 ans plus tard. A l’âge de 20 ans, elle commence des études de Rythmique à l’Université des Arts de Berlin qu’elle poursuit à l’Institut Jaques Dalcroze de Genève. Dans ce cadre, elle y obtient notamment un certificat de piano. Suite à sa la Licence en 2009, elle enseigne la méthode Jaques Dalcroze durant 3 ans. Parallèlement, Luisa se forme en danse contemporaine au sein du «Marchepied» à Lausanne. En 2011, elle collabore avec les compagnies Danse Habile et Velvet Blues, où elle fait connaissance du compositeur et directeur d’Elektramusic, Paul Clouvel. Depuis 2012, elle se consacre entièrement à la danse et est membre de la compagnie Alias / Guilherme Bothelo.

Sanja LATINOVIC (performance) est née en Serbie en 1983. Elle est diplômée de l’Université des Beaux Arts, département Sculpture de Belgrade. Elle s’intéresse à la performance, la photographie et la vidéo. Etant sculptrice de vocation, ses interrogations convergent vers le caractère majeur de la sculpture dans son travail. En visualisant l’objet/corps de la dimension et en introduisant des substances fluides elle perturbe l’atmosphère de l’expression traditionnelle de la sculpture. Elle teste constamment l’idée de libérer sa propre créativité et son art au sein de son environnement de travail. Elle gagne le premier prix de jeune artiste prometteuse en 2010, MMC Led Art/Art Klinika, Novi Sad. Depuis 2009 elle est membre de « Third Belgrade association » avec laquelle elle a participé à de nombreuses actions : The Warm Place, Breakfast on the Grass, The Big Cream, entre autres. Depuis 2010 elle collabore avec son collègue Ranko Dankovic avec qui elle a réalisé 2 travaux jusqu’à présent : Movements : White (2010, Belgrade) et One Is Not Enough (2012, Luxembourg).

Valeria ALONSO (performance) D’origine argentine, elle a vécu entre l’Espagne et la France durant 10 ans. Depuis 2000, elle dirige la compagnie du spectacle LA CABRA et travaille en parallèle en tant qu’interprète pour d’autres compagnies comme de la Guarda, La Fura dels Baus, etc. Elle apparait aussi à la télévision et au cinéma en Espagne, en Belgique et en Argentine. Elle a écrit et mis en scène 7 spectacles, divers performances, des vidéos expérimentales et un court-métrage LA QUEJA réalisé entre 2001 et 2011. Elle a reçu des subventions, prix et bourses de différents organismes d’Argentine, d’Espagne, de Suisse et de France. Elle travaille actuellement sur une creation de danse/théâtre VIENTO MUCHO VIENTO à Genève.

Mélissa CASCARINO (danse) travaille comme danseuse-chorégraphe, pianiste et pédagogue, entre la Suisse, la France et l’Italie. Elle explore depuis longtemps les liens métamorphiques entre sa pratique de pianiste et celle de danseuse. Elle conduit depuis plusieurs années des formations continues et stages en France pour les professionnels de la musique et de la danse, sur le corps dansant du musicien et le corps musical du danseur, ainsi que « pour une pédagogie de l’imaginaire et de la créativité ». Elle travaille pour la compagnie de danse intégrée genevoise Danse Habile, comme danseuse-chorégraphe et pédagogue, a travaillé comme responsable de médiation et pédagogue pour la compagnie Alias. Elle a proposé jusqu’à maintenant des formes chorégraphiques courtes avec sa toute jeune compagnie genevoise Velvet Blues, comme sa performance- hommage à La jetée de Chris Marker. En février 2013, Melissa Cascarino a publié un recueil de poèmes « La postura della clessidra » en Italie.